Comment faire des économies d’énergie avec une isolation toiture ?

Vous êtes au plein coeur d’un projet de rénovation de votre habitat ou vous souhaitez tout simplement réaliser des économies d’énergie ? Il faut savoir que l’isolation des combles est un choix énergétique que l’on devrait prioriser. Pourquoi ? Au moins 30% des pertes de chaleur se font par la toiture. Ainsi, dans cet article, nous allons jeter un coup d’œil sur l’ensemble des causes qui peuvent entraîner des économies en énergie en matière d’ isolation toiture.

Nous allons donc mesurer la rentabilité énergétique de l’isolation des combles par rapport aux charges financières qu’elle peut engager.

La toiture est le lieu par lequel les déperditions thermiques sont les plus importantes

 

isolation toiture économie d'energie

La déperdition thermique correspond à la chaleur qui s’échappe par les parois de votre habitation lorsque vous chauffez votre maison.

Selon une étude réalisée par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), la rénovation énergétique est plus bénéfique si elle passe par une isolation toiture. En effet, la toiture subit à elle seule 30% des déperditions énergétiques. Elle est suivie par l’ isolation des murs qui est la cause de 25% des déperditions énergétiques. Ensuite, nous retrouvons les ponts thermiques ainsi que les autres facteurs comme les fenêtres ou encore les planchers bas. Ils entraînent, certes, des déperditions énergétiques, mais à moindre niveau que celle entraînée par la toiture.

Ainsi, lorsque l’on parle d’isoler son toit, on évoque la limitation de chaleur et l’optimisation de l’énergie dans l’ensemble de l’habitat. Une bonne isolation est une garantie de réduction des déperditions thermiques en limitant la consommation de chauffage et de climatisation. D’autant plus qu’une isolation toiture a une durée de vie nettement longue. En effectuant ces travaux, vous rentabiliserez très rapidement votre investissement. L’isolation thermique est rentabilisée en moyenne sur 5 ou 6 ans environ.

 

L’isolation toiture est-elle adaptée pour tous types d’habitats ?

Oui, l’isolation des combles s’accorde avec tous types d’habitats. Tout d’abord, il est nécessaire de bien choisir les matériaux isolants. Dans 75% des foyers français, l’isolant le plus utilisé est la laine de verre. On l’utilise souvent car il a un très bon rapport qualité-prix. Toutefois, les isolants d’origine végétale, minérales, recyclées, synthétiques ou encore animales sont aussi très performants. On peut citer les laines minérales, la laine de roche etc…
Aujourd’hui, les meilleurs isolants du marché sont le polyuréthane, le polystyrène expansé, la laine de verre, ou encore les plumes de canard.

Il existe deux types d’isolation :

l’isolation toiture par l’intérieur : ce type d’isolation concerne les isolations de murs, par les fenêtres, par les planchers bas…
l’isolation toiture par l’extérieur : ce type d’isolation est très efficace. Il consiste à recouvrir le bâtiment d’un manteau isolant.

Après avoir vu les deux types d’isolations des combles , nous allons nous attarder sur certaines méthodes et plus particulièrement certains isolants. Pour avoir une isolation toiture avec une performance optimale, il faut utiliser un écran sous toiture.
Celui-ci sert à améliorer l’isolation d’une maison en protégeant son intérieur ainsi que sa structure contre les désagréments extérieurs. On cite les infiltrations d’eau, la présence d’insectes ou encore les entrées d’air. L’écran sous toiture permet également de réduire les risques de soulèvement des éléments de la toiture. Ceci, en minimisant les phénomènes de pression et de dépression causés par le vent. De ce fait, c’est un isolant fortement recommandé.

Il est important de noter que de manière générale, la pose d’un isolant par l’intérieur est relativement simple. En effet, la plupart des isolants certifiés s’adaptent à toutes les toitures.

Quelle est la performance d’une isolation ?

On mesure la performance d’une isolation des combles grâce à trois facteurs : sa résistance thermique, sa conductivité et son épaisseur. En effet, la résistance thermique R signifie la mesure globale de la performance de l’isolation pour votre toit. Elle prend en compte deux éléments importants : le type d’isolant posé ainsi que l’épaisseur de celui-ci. Par ailleurs, l’épaisseur de l’isolant est mesurée en cm. Elle joue un rôle clé dans la performance de l’isolant. On estime qu’il faut poser 20 cm d’isolant afin d’atteindre des performances élevées. Enfin, la résistance thermique qui se mesure en Watt par mètres et par degré Celsius est la capacité d’un isolant à véhiculer de la chaleur.

La règlementation thermique des bâtiments existants a défini, par l’arrêté du 3 mai 2007, la RT sur l’Existant. Ce texte de loi officiel recommande de se concentrer sur les traitements de l’étanchéité à l’air et des ponts thermiques. L’État préconise même des exigences précises et chiffrées pour une efficacité optimale de l’isolation toiture :

  • Résistance thermique : 4,0 m2.K/W en combles aménagés
  • Résistance thermique : 4,5 m2.K/W en combles perdus

Il faut savoir que plus la résistance thermique est grande, plus le matériau isolant aura un fort pouvoir d’isolation.

 

isolation toiture économie énergie

 

Comment atteindre une haute performance en isolation toiture ?

Pour avoir une isolation toiture avec une performance élevée, il y a plusieurs critères à prendre en compte. Notamment la question des matériaux.

Les matériaux isolants doivent être d’une qualité supérieure, cela se caractérise par :

  • Une bonne conductivité thermique : Pour avoir une conductivité thermique élevée, il faut que l’épaisseur de l’isolant soit élevée avec des multiples couches.
  • Une résistance thermique élevée : Le calcul de la résistance thermique se fait en divisant l’épaisseur du matériau par le coefficient de transmission thermique.

Aujourd’hui, on peut retrouver de nombreux isolants qui sont disponibles sur le marché. Ces isolants se divisent dans plusieurs familles. À savoir :

Isolants minéraux :

  • Laine de verre

L’isolant en laine de verre possède de nombreuses propriétés thermiques et acoustiques. Elle se présente sous différentes formes, rouleaux, panneaux souples ou semi-rigides et panneaux rigides. La laine de verre est l’isolant le plus utilisé en France et est très accessible sur le marché. Pour un confort d’été optimal, cet isolant sera parfait. Lors des travaux d’isolation de toiture, il faut être équipée des matériaux nécessaires.

 

  • Laine de roche

L’isolant en laine de roche est très avantageux au niveau des tarifs et offre un bon confort thermique en hiver ainsi qu’en été. Il faut savoir que la laine de roche a une performance légèrement moins élevée que la laine de verre. Il est tout de même important de prendre en compte l’épaisseur de l’isolant dans le cadre du confort thermique.

 

  • Verre cellulaire

Fabriqué à partir de sable et de verre recyclés, il se présente comme un bon isolant thermique et acoustique. Que ce soit en isolation par l’intérieur ou par l’extérieur.

 

Isolants en laine végétale :

  • Fibre de bois

L’isolant de fibre bois est un matériau dotant d’une performance élevée en matière d’isolation thermique et acoustique. Il se présente sous forme de panneaux rigides d’une qualité supérieure et assez résistant. Il est souvent utilisé pour isoler les toitures car il possède une forte protection contre les fortes chaleurs. Cela s’explique par le fait qu’il a un bon déphasage thermique. Il s’agit du temps que prend la chaleur pour s’infiltrer à l’intérieur d’une structure. Le déphasage peut être très rapide mais aussi très lent. Plus l’isolant sera dense, plus le déphasage sera long (ce qui est préférable).

Grâce au fort déphasage de l’isolant en fibre de bois, nous pouvons affirmer qu’il est plus performant que les panneaux en laine de bois. Il peut être utilisé de différentes manières :

  • Pour remplir l’espace entre les ossatures en bois.
  • Entre les couches d’isolation thermique toiture
  • Dans le cadre d’une isolation phonique pour réduire les bruits extérieurs et les impacts.

Pour la toiture, il faut privilégier une densité élevée pour protéger efficacement cette dernière contre les désagréments extérieurs.

 

  • Liège

L’isolation en liège est un matériau isolant écologique qui respecte l’environnement. Il est efficace et protège la toiture de l’humidité. Comme vous le savez, une toiture humide est extrêmement contraignant car elle entraine d’autres désagréments tels que la prolifération des champignons, un faible confort thermique, la dégradation de la toiture…etc.

L’un des plus grands avantages de l’isoalant en liège est qu’il peut s’adapter à différents types de toitures.

Il se présente sous forme de panneaux ou de granulés. Il vous garantira une bonne résistance contre les infiltrations d’eau (pas de haut risque lors des fortes pluies).

L’installation de cet isolant pour votre toiture est assez simple. Il ne présente pas de risque pour la santé et ne créera pas de poussière, ce qui signifie que vous pouvez vous passer d’une protection lors de l’installation.

 

  • Laine de Chanvre

Cet isolant est reconnu comme étant très performant pour la toiture. Il se présente sous différentes formes (en panneau, rouleau, brique ou encore en vrac). Utilisée dans le domaine de l’isolation, elle occupe aujourd’hui une place importante dans les constructions de bâtiment. Elle présente un fort pouvoir isolant, car elle possède une conductivité thermique faible. C’est-à-dire que les transferts d’énergie se font difficilement par exemple la chaleur externe ne s’infiltrera pas dans votre maison facilement).

Le chanvre est un matériau qui est simple à la pose et absorbe l’humidité.

 

 

Facile à poser, le chanvre est commercialisé sous forme de panneaux semi-rigides, de rouleaux ou en vrac. Il s’utilise pour l’isolation thermique et phonique des murs, des cloisons, des planchers, des toitures et comme calfeutrement. Mélangé à de la chaux, il permet de réaliser des dalles isolantes allégées ou des enduits isolants très décoratifs.

Le chanvre a l’immense qualité de pouvoir absorber l’humidité de l’air et de la restituer quand l’atmosphère est trop sèche, sans altérer son pouvoir isolant. Il garantit une bonne protection contre le froid en hiver et contre la chaleur en été.

Actuellement, la France est le premier producteur Européen de chanvre.

 

 

  • Laine de coton

L’isolant en laine de coton composé de coton industriel et recyclé. Il est utilisé pour des isolations thermiques et acoustiques. L’installation d’une isolation toiture se fait généralement par l’intérieur. On le trouve sur le marché sous forme de panneau en laine de coton et en rouleau de coton ou encore en vrac. En hiver comme en été, il est performant car il protège du froid et de la chaleur.

 

 

Isolants en laine animale :

  • Laine de mouton

La laine de mouton est un excellent moyen pour limiter l’humidité, voilà pourquoi elle est souvent utilisée pour l’isolation thermique toiture. Les poils du mouton s’adaptent aux moindres recoins, ce qui est très efficace lors des fortes variations du climat.  En France, la météo peut être assez variée, la laine de mouton sera alors un bon moyen d’optimiser le confort thermique en tenant compte des aléas climatiques.

Il s’agit d’un isolant de qualité qui a une forte capacité d’absorption et permet de réguler le taux d’humidité au niveau de la toiture. Cet isolant se présente sous forme de vrac ou en rouleau, il est recommandé pour l’isolation hivernale. Une isolation de ce type va limiter jusqu’à 30% des déperditions de chaleur. Comme dans le domaine du textile, la laine de mouton se trouve être un bon protecteur contre le froid.

Vous réaliserez donc des économies d’énergie tout en optimisant votre confort thermique.

 

 

  • Plume de canard

Comme la laine de mouton, l’isolant en plume de canard se trouve être un très bon isolant en hiver et est souvent utilisée dans le domaine du bâtiment. Cet isolant est composé à 70% de plumes de canard, les 30% restant sont d’autres matières premières, tels que la laine de mouton, la fibre de polyester. Les isolants d’origine animale sont traités en profondeur avant d’être utilisés, autrement, l’isolant risque de se voir dégradé par des insectes. Il est important de vérifier la composition de ces isolants avant leur utilisation.

 

 

Isolants naturels

  • L’ouate de cellulose

L’isolant en ouate de cellulose est un isolant écologique, il se démarque grâce à sa fabrication issue du recyclage qui respecte l’environnement. L’ouate de cellulose est généralement utilisée dans les travaux d’isolation des combles perdue grâce à ses qualités au niveau thermiques. En effet, il protège contre les fortes chaleurs.

L’un de ses grands avantages est son coût qui est très bas, ce qui en fait un excellent rapport qualité-prix. On retrouve cet isolant sous forme de rouleau ou de vrac.

D’autres matériaux viennent se mixer à la ouate de cellulose pour lui apporter une certaine souplesse.

Privilégiez des isolants certifiés.

 

L’ isolation toiture est-elle rentable financièrement ?

Afin de financer les travaux d’isolation de combles, L’État met en place des réglementations thermiques à la faveur du client. Effectivement, l’autorité publique a reconduit le crédit d’ impôt, ce qui permet de réaliser des économies d’énergies plus que rentables. Ainsi, votre facture de chauffage et votre consommation d’ énergie s’en voient impactées.
Le crédit d’impôt est un remboursement pécuniaire de 30% de la valeur du montant des travaux d’isolation. Cet avantage est profitable sans condition de ressource. Cependant, il est aussi plausible que vous ne soyez pas imposable. Néanmoins, vous percevrez un chèque de la part des pouvoirs publics tout de même. 

En complément de cette décision, L’État a mis en place une nouvelle mesure. C’est le CITE (Crédit d’impôt pour Transition Énergétique). Il faut savoir qu’avant de commencer les travaux d’isolation, il est primordial de mettre en place des travaux de rénovation énergétique. Le CITE est donc un système d’aide fiscale pour pousser les personnes à rénover leur toiture.

En plus de toutes ces initiatives de L’État, vous êtes en mesure de recourir à d’autres aides financières afin de réaliser vos travaux d’isolation toiture. Selon votre éligibilité, il vous est possible de solliciter diverses aides. On peut compter des aides pécuniaires comme la Prime Énergie, un éco-prêt à taux zéro, le taux de TVA réduit à 5.5% ou encore les aides de l’ANAH. 

 

 

Conclusion

Au final, les travaux d’isolation sont plus rentables que vous ne le pensez. Non seulement vous faites des économies d’énergies mais aussi des économies financières. Les mises en œuvre des travaux sont encadrées financièrement par l’État grâce aux multiples réglementations. Nous sommes dans un contexte économique et politique particulier. En effet, la montée du prix de l’énergie est un sujet abordé maintes fois et qui se concrétise progressivement. Ainsi, pouvoir baisser sa facture de chauffage de plus d’une vingtaine d’euros est une réelle opportunité.

Mis à part les économies financières et énergétiques que vous pouvez réaliser grâce à l’isolation de vos combles. Il ne faut pas omettre que l’isolation de toiture améliore considérablement votre confort acoustique et thermique. À cela s’ajoute votre bien-être à la maison. Si vous souhaitez revendre votre maison, vos travaux d’isolation vous permettront de prétendre alors à un meilleur classement sur l’étiquette énergétique du DPE (diagnostic de performance énergétique). Cette attribution valorise grandement la valeur de votre habitation. C’est donc un argument supplémentaire en cas de revente de votre logement.

Grâce à ce simulateur de travaux d’isolation de combles, vous pouvez prévoir votre budget. En effet, vous pouvez avoir une idée des économies d’énergies que vous pouvez réaliser, à l’issue de travaux d’isolation de toiture, sur votre facture du chauffage.